Le Théâtre de la Fugue

- Le Théâtre de la Fugue a cons­truit son iden­tité au croi­se­ment de dif­fé­rents pôles de créa­tions, de col­la­bo­ra­tions et d’enga­ge­ments. Toujours avec cette volonté : adop­ter une pos­ture artis­ti­que et éthique par des actions auprès de milieux dif­fé­rents – par l’envi­ron­ne­ment social, l’âge, l’expé­rience théâ­trale, l’offre cultu­relle… – pour favo­ri­ser la croi­sée des routes et les che­mins de tra­verse.

- Pour nous l’art théâ­tral est un art de la trans­mis­sion qui s’ins­crit dans le col­lec­tif pour cher­cher tou­jours les ouver­tu­res en soi avec et par les autres : l’art théâ­tral à pren­dre tout à la fois dans sa valeur de lien social et sa pra­ti­que à vertu éducative, dans sa dyna­mi­que de créa­tion col­lec­tive et sa force d’épanouissement per­son­nel.

- Le Théâtre de la Fugue a créé près de 40 spec­ta­cles depuis 20 ans dans un souci per­ma­nent d’ouver­ture et de renou­vel­le­ment, et en s’atta­chant tou­jours à des textes forts de la tra­di­tion théâ­trale aussi bien que de la créa­tion contem­po­raine : les Tragiques grecs, Shakespeare, Diderot, Ionesco, mais aussi Büchner, Pirandello, Pasolini, ou encore Serge Valletti, Benjamin Galemiri, Henry Bauchau, Wajdi Mouawad, Carole Fréchette…
Il s’est pro­duit dans de nom­breux Festivals : Avignon, Washington et Pennsylvanie (USA), Liège (Belgique), Paris (« Onze bouge », "Ici et Demain"…), Reims, Cabourg, Compiègne, Nanterre, Versailles, Orsay, Massy, Besançon, Lille, Montpellier…

- Depuis 8 ans le Théâtre de la Fugue a mis en place un tra­vail de ter­rain socio-éducatif avec des asso­cia­tions de soli­da­rité, notam­ment avec l’asso­cia­tion inter­na­tio­nale Aide et Action auprès d’établissements sco­lai­res sen­si­bles de Villiers-le-Bel (95), et tout par­ti­cu­liè­re­ment de l’Ecole Gérard Philipe par des actions ins­cri­tes dans la durée.
Un par­te­na­riat s’est mis aussi en place avec le mou­ve­ment ATD Quart Monde pour accom­pa­gner des grou­pes jeunes par le théâ­tre et favo­ri­ser l’accès à la culture en milieu popu­laire.
Et tout récem­ment s’est cons­truite une col­la­bo­ra­tion avec l’asso­cia­tion Amnesty International France.

- Le Théâtre de la Fugue inter­vient régu­liè­re­ment en milieu sco­laire et uni­ver­si­taire, notam­ment aux Collège et lycée Charles Péguy (Paris 11ème), et sur les campus des uni­ver­si­tés UPMC (Paris 6), Paris Denis-Diderot (Paris 7) et Paris Descartes (Paris 5) pour des ate­liers et des spec­ta­cles en créa­tions col­lec­ti­ves.
Il a fait tra­vailler aussi en Avignon des étudiants amé­ri­cains dési­reux de s’ini­tier à l’his­toire et la pra­ti­que théâ­tra­les fran­çai­ses dans le cadre de l’Institut d’Etudes Françaises de l’Université amé­ri­caine Bryn Mawr College pen­dant plus de 10 ans.

- La com­pa­gnie offre également un accom­pa­gne­ment et une for­ma­tion pour les ensei­gnants au sein de dif­fé­ren­tes struc­tu­res (ins­ti­tut uni­ver­si­taire, lycée…).

- Nous avons créé des outils, aussi bien théo­ri­ques que pra­ti­ques, pour aider ensei­gnants, asso­cia­tions, for­ma­teurs... dans la conduite d’ate­liers à l’école et dans la pra­ti­que théâ­trale comme média­tion.

Le Théâtre de la Fugue, une quête tou­jours renou­ve­lée de pers­pec­ti­ves et de créa­tions, une recher­che atten­tive d’inters­ti­ces, de pas­sa­ges et de relais.

Véronique Olivier

Collaboratrice artistique et vocale - Artiste polyvalente

Curieuse et pas­sion­née par l’art sous toutes ses formes, elle che­mine depuis de nom­breu­ses années sur des voies créa­ti­ves et péda­go­gi­ques variées.

Elle a été comé­dienne pour des spec­ta­cles clas­si­ques et contem­po­rains (comme J’irai vers le Nord, opéra de Kasper Töplitz, mis en scène par Farid Paya au Festival d’Avignon et au Théâtre du Lierre à Paris...) ; dan­seuse- Buto avec Masaki Iwana, Ko Murobushi, Kazuo Ono, Shusaku Danse Théâter et Urban Sax ; cho­ré­gra­phe et soliste (Pays- Bas, Allemagne, Paris.., 1er prix au fes­ti­val CREAMA).

Elle a suivi des cours de chant clas­si­que, et a été formée au chant médié­val (au CMMP), aux chants hébreu, ara­méen et judéo-espa­gnol (auprès d’Esther Lamandier). Elle a chanté avec divers grou­pes vocaux.
Elle est cer­ti­fiée en Euphonie Vocale (méthode cor­po­relle et vocale d’har­mo­ni­sa­tion et de connais­sance de soi) et en Sophro-Relaxologie (Isthme Formations-2 ans).

Elle est aussi titu­laire d’une Maîtrise d’Arts plas­ti­ques. Elle a béné­fi­cié d’une rési­dence à La ferme du Mousseau (Elancourt) pour un solo de Buto et une expo­si­tion de ses tra­vaux.

Elle tisse des liens entre diver­ses pra­ti­ques (artis­ti­ques, énergétiques et de bien-être) et leur réso­nance avec la voix, créant ainsi le chant du coeur.
Elle a été for­ma­trice en voix dans une for­ma­tion d’art-thé­ra­pie pen­dant 3 ans. Elle inter­vient en entre­prise, anime ate­liers et stages de voix et accom­pa­gne des pro­jets artis­ti­ques.

www.chant­du­coeur.com

Partenaires

Le Théâtre de la Fugue a noué de nom­breux par­te­na­riats au cours de ces der­niè­res années (ins­ti­tu­tion­nels, asso­cia­tifs, mécé­nat...) : avec des villes (Villiers-le-Bel, Montreuil), des établissements sco­lai­res (col­lège-lycée Charles Péguy de Paris 11ème, écoles Gérard Philipe et Jean Moulin de Villiers-le-bel), uni­ver­si­tai­res (Universités Pierre-et-Marie-Curie, Paris-Diderot, Paris-Descartes), des ins­ti­tu­tions ou orga­nis­mes de l’Etat (Académie de Versailles, Acsé, ANRU), des asso­cia­tions (Aide-et-Action, ATD Quart Monde, Amnesty International), un mécène (la Fondation SNCF).
D’autres par­te­na­riats ou col­la­bo­ra­tions sont actuel­le­ment en cours de mon­tage.